Ecoute chez François MAESTROIANI

Par une belle après midi ensoleillée d'hiver, comme il ne peut en exister que dans notre belle Provence, me voilà parti sur les traces de Pagnol, aux pieds des collines d'Aubagne à la recherche de la villa de François.

Je ne suis pas venu les mains vides, j ai dans mes sacoches mon convertisseur micromega et mon pré ampli Linn Wakonda, et j 'ai dans l'idée situer le système de François par rapport à la production hi-fi actuelle. Je trouve facilement la villa, après un rapide coup d'œil sur le matériel, (pour les photos, voir le site de François, très bien fait http://perso.wanadoo.fr/francois.mastroiannidiy/)

Je m'installe et on rentre directement dans le vif du sujet avec une écoute de trois contrebasses. C'est excellent !! Ce qui frappe l'oreille en premier, c est la spatialisation de premier ordre, l'image se fait droite gauche, en plan successif de profondeur et en.. hauteur !! Preuve de la bonne mise en phase du système. Moi qui accorde une grande importance à l'image stéréo, je peux tourner autour des musiciens !! d'ailleur à la fin d'un morceau particulièrement enjoué, j ai failli me lever pour aller leur serrer la main.:)

Ensuite la dynamique, tant la micro dynamique sur l'attaque des notes et le suivi mélodique que les écarts de niveau d'un orchestre symphonique, je n'ai jamais pu prendre en défaut. Ca swing !! il n'y a pas de doute. La bande passante est confortable, il y a du transistor la dedans, ça monte haut, ça descend bas, les deux 38 sont à l'aise et percutants. L'équilibre tonal est plutôt clair, subjectivement très droit, pas de bosses ou de creux, les timbres sont neutres. Le système est d'une grande transparence, c'est analytique dans le bon sens du terme, pas du tout agressif même à un niveau à se faire virer du syndicat de la copropriété. J'ai entendu des choses sur mes cd que je n'avais jamais entendu (pourtant ils en ont fait ces cd, des systèmes et des salons)

Comparer un maillon sur le système de François, c'est un régal, le moindre changement s'entend, les mixages sont irrémédiablement démasqués, comme le moindre tripatouillage de la prise de son. Les voix sont pleines, le filé et les réverbérations sont exceptionnels, sur un piano qui joue lentement, on n'entend pas le moindre silence même si il y a plusieurs secondes entre deux notes. Après deux heures d'écoute et une multitude de cd, j'aime ce système de plus en plus. Ce n'est pas racoleur, comme certaines chaînes qui font sourire des les premières notes mais qu'on a envie d'éteindre au bout d'un moment, tellement elles trichent. Je verrai bien la chaîne de François comme control-monitor d'un studio d'enregistrement, ça ferait un bel outil.

On change de pré ampli à l'écoute du srpp à tube, immédiatement c'est plus tube, le médium devient magique avec plus de poids, les timbres sont charpentés, l'aigu scintille plus par contre on perd beaucoup en bas, le grave est moins profond et moins percutant, moins dynamique. Puis au fil des écoutes, je m'apercois que le tube triche, joliment mais indubitablement, il en fait trop, il est coloré et peu plus brouillon sur les ensembles, les instruments sont moins détourés. On passe sur le Linn, surprise, le linn est très doux (trop ?)un peu comme le tube, bien timbré, transparent, pas brouillon, on entend bien la différence des enregistrements mais globalement il est nettement moins dynamique que le transistor de référence de François, il passerai peut être mieux sur du classique.
François a dans ses cartons un projet de nouveau pré ampli à Tube de compétition, ça devrait être assez fabuleux !

On change le convertisseur, pour le micromega, c'est le Dac 2, pratiquement le plus haut de gamme de la série Stage mais en élément séparé et la il n'y a pas photo. Comparé au convertisseur Diy, c'est raide, agressif sur les fortes, très dynamique mais indubitablement il simplifie les timbres, monochromatique, comme disais François, on s'ennuie rapidement. On remet le Diy, le micromega en paraît encore plus ridicule, il a faillit partir en freesbee dans la piscine. De la colère, on l'ouvre, mouais… C'est pas mal fait, c'est propre, les composants on l'air de bonne qualité même si on n'arrive pas à trouver la ref convertisseur, tout est soudé la dedans, impossible à tripatouiller peut être à coup de masse ?
En tout cas, j'ai trouvé le maillon qui m'enm… sur mon système, ses jours sont comptés.

Mais l'heure raisonnable pour prendre congé de mon hôte est passée depuis longtemps, l'après midi a filé à toute vitesse en compagnie de François qui est tout à fait charmant.

En résumé, c est un système de très très haut niveau, et il faudra un compte en banque bien garni pour espérer trouver aussi bien dans le traditionnel.
Mais puisqu'on est des éternels insatisfaits, il faut bien pinailler, alors pinaillons : à mon gout je rajouterai un aigu un poil plus scintillant (plus soyeux ?) Il ne sera peut être pas aussi neutre que celui qui est en place mais …c'est mon gout ;)
un médium plus tube, charpenté à condition de ne pas perdre la superbe dynamique du système mais avec le prochain preampli à tube de François, ça devrait le faire ;) et s'il réussi son pré ampli, je risque d'avoir du mal à critiquer quoique ce soit à la prochaine écoute.

Encore un grand merci à François pour cette après midi ;)

Pierre

janvier 2004